1 IDENTIFIER LES INDICATEURS DU PRODUIT FACE À LA CONCURRENCE - Déclic Design Guide pour les PME PMI
logo Prospective Design logo ADI
<p>MESURER LA SATISFACTION ET LES ATTENTES DU CLIENT</p>
IDENTIFIER LES INDICATEURS DU PRODUIT FACE A LA CONCURRENCE

Le succès d’un produit sur le marché est largement celui d’une catégorie de solution technologique : une technique fiable, arrivée à maturité et d’un coût concurrentiel.
La qualité concurrentielle d’un produit réside dans l’opportunité des choix techniques à la base de sa conception.
Ces choix ne sont pas des facteurs absolus ; ils sont relatifs à l’intensité de la concurrence, de l’environnement d’usage, du savoir-faire et du niveau de compétence technique des distributeurs et des clients.

L’avantage concurrentiel d’un produit (ou son handicap) peut résider dans son “système technique”

• une technologie développée par l’entreprise, éventuellement protégée par un brevet,
• une architecture technique innovante, facilitant montage, maintenance, recyclabilité ou améliorant ergonomie et facilité d’utilisation,
• une technologie ouverte à des développements complémentaires, facilitant la diffusion du produit,

• des performances supérieures reconnues,
• etc.

Cet avantage technique peut être renforcé par un design global soulignant et renforçant l’identité et le profil technique du produit : high tech, low tech, innovant, etc.

L’avantage concurrentiel est très souvent lié au “système économique” du produit

• mode de vente : achat, location, mise à disposition en contrepartie d’un engagement sur consommables…
•mode de distribution et de financement : distribution directe ou livraison à des opérateurs pour des usages donnés (exemple du téléphone, de moyens de transports, etc.),
• coûts induits par l’usage du produit : énergie et fluides, consommables, fréquence et coûts de maintenance…

• classement dans une catégorie réglementaire ou écologique ayant un impact fort sur le coût, l’image ou la fiscalité du produit (émission de CO2 par exemple),

L’avantage concurrentiel est aussi lié au “système d’usage” du produit

Le produit s’inscrit de plus en plus dans des logiques et des systèmes d’usage dans lesquels la culture et l’apprentissage jouent un rôle important. Il peut tirer un avantage certain en raison de son adéquation avec les conditions d’achat et d’utilisation

• adaptation du mode de vente : achat, location, mise à disposition en contrepartie d’un engagement sur consommables ...,
• adaptation aux modes de consommation et d’usage : acquisition, partage de propriété, location, abonnement, etc.

La question de l’accès et de la disponibilité du service rendu conduit à repenser les produits à travers un design des usages, le produit est plus une porte d’entrée vers des services qu’un objet technique autonome.

Pour apprécier la valeur d’une offre, le client compare les offres concurrentes. Il leur attribue une note de façon plus ou moins rationnelle en combinant les indicateurs techniques (performances), économiques (avantages financiers) et les critères d’usage (adéquation à ses besoins et attentes).

Exemple : comment une entreprise de distribution de gaz en bouteilles a pu retrouver un avantage concurrentiel en investissant dans la re-conception du produit et de son design.

• performances : matériau nouveau, système de branchement nouveau et plus sûr, etc.
• avantage économique : réduction du prix unitaire affiché,
• usages : légèreté, facilité de transport et d’installation, système de préhension, niveau visible par transparence, etc.

Bilan : un produit plus performant, plus adapté, qui paraît plus avantageux, avec un coût global plus élevé à volume de consommation égal.