1 DEFINIR UN CAHIER DES CHARGES ECONOMIQUE - Déclic Design Guide pour les PME PMI
logo Prospective Design logo ADI
<p>AGIR SUR LA VALEUR DU PRODUIT A TRAVERS SA CONCEPTION</p>
DÉFINIR UN CAHIER DES CHARGES ÉCONOMIQUE

Un produit bien conçu est un produit qui répond à une double contrainte :

• répondre aux besoins des clients et utilisateurs sur le marché, selon un rapport fonctions/coûts satisfaisant,
• constituer pour l’entreprise une source de revenu, de plan de charge et de marge correspondant à ses besoins de maintien et de croissance.

Les attentes économiques de l’entreprise

C’est l’intérêt du “cahier des charges économique” que de définir les attentes de l’entreprise vis à vis du produit nouveau qu’elle souhaite développer, en termes de profitabilité et de répartition de la valeur ajoutée.

L’objectif est d’éclairer la décision, d’orienter la conception et les solutions techniques et fonctionnelles vers les besoins économiques de l’entreprise correspondant à sa stratégie de développement.

Par exemple, le nouveau produit devra apporter un complément de charges en utilisant les équipements et qualifications existantes ou il devra accompagner la mutation de l’entreprise vers plus de services et moins de production…

Profil économique du produit et profil de l’entreprise

A partir de la représentation du “profil d’entreprise” reflété par les produits actuels, il est possible de mesurer les écarts apportés par le projet de nouveau produit et de mesurer les besoins économiques induits : investissements, volume et qualité de main d’oeuvre, poids de la sous-traitance, marge réalisée…
Un cahier des charges économique pourra alors être rédigé, exprimant les attentes de l’entreprise vis à vis du produit nouveau :

• quelle structure de production et de commercialisation ?
• quelle marge brute ?
• quelle capacité d’autofinancement incluant les amortissements de recherche développement ?
• quelle marge nette ?
• etc.

Il permettra, par la suite, de définir des budgets au service du projet, les investissements alloués aux différentes phases de conception, mise au point, lancement… et de définir le temps de retour économique ou les besoins de financement dans la phase de développement (investissements propres, recherche de capitaux, emprunts, aides, etc.).

Deux profils économiques différents pour un même chiffre d’affaires :

Produit A  : un taux de transformation élevé, majoritairement à base de main d’oeuvre, des investissements matériels faibles ou déjà amortis.
Produit B  : un recours plus important à la sous-traitance et des investissements plus élevés, par exemple dans le domaine de la conception et du marketing.