1 LE DESIGN DANS L’ÉCONOMIE IMMATÉRIELLE - Déclic Design Guide pour les PME PMI
logo Prospective Design logo ADI
<p>EXPLOITER DES GISEMENTS DE VALEUR AUTOUR DU PRODUIT</p>
LE DESIGN DANS L'ECONOMIE IMMATERIELLE

L’immatériel est aujourd’hui un facteur clé de succès des économies développées.

Selon Brigitte Borka de Mozota, "c’est toute la valeur créée par l’économie française qui se dématérialise chaque jour. Dans toutes les entreprises quels que soient les produits et services vendus, la création de valeur se fonde de plus en plus sur des actifs immatériels."

La créativité, première source de valeur

Loin d’être un luxe ou un supplément esthétique, la créativité est à la source de la valeur d’un produit. Elle apporte de la nouveauté, une autre façon de voir, d’imaginer et de concevoir. Elle apporte aussi de l’originalité, parce qu’elle remet en cause des solutions banalisées.

L’univers du design s’apparente ainsi à celui de l’architecture, de la scénographie, des arts plastiques, du son et de l’image. Il est un des piliers de l’“économie créative”, nouveau facteur de valeur ajoutée. Sa force est de placer les produits dans un univers et à anticiper "la vie qui va avec".

Le design apporte une identité et une personnalité, il désigne la valeur immatérielle de l’objet et de l’entreprise. Son pouvoir est de les faire basculer dans le monde de l’incomparable.

L’immatériel crée de la valeur économique

La valeur d’échange des produits incorpore de plus en plus de capital immatériel liée à la marque, à la notoriété et à l’image de l’entreprise, mais aussi à la culture de l’innovation.

Le design doit veiller à identifier, maintenir et développer les actifs immatériels de l’entreprise dans trois domaines :

• l’immatériel technologique :
brevets, dépôts de dessins et de modèles,
• l’immatériel imaginaire :
copyrights et marques.
• il s’appuie sur la qualité de l’immatériel organisationnel :
culture de l’innovation,motivation du personnel, qualité de la relation client.

L’économie se déplace vers l’immatériel

L’économie est de plus en plus une économie de service ; les produits sont de plus en plus dématérialisés.

Dans ce contexte, le design n’est plus seulement cantonné à accompagner l’innovation technologique et la recherche-développement.
Son intervention doit toucher à toutes les formes de l’immatériel : invention de nouveaux services, de nouveaux concepts commerciaux, déplacement de l’image de marque du produit vers les valeurs sociétales, invention de nouvelles formes d’organisation du travail ou de business model ou encore transfert des solutions traditionnelles vers la sphère Internet. Le champ de la démarche design s’élargit jusqu’aux dimensions managériales et sociétales.

"Les entreprises qui survivront demain, sont celles qui encouragent la créativité d’aujourd’hui".
Maurice I. Zeldman,
Emzee associates