1 ACTIONS D’ÉCO-DESIGN SUR LES PRODUITS ET SERVICES - Déclic Design Guide pour les PME PMI
logo Prospective Design logo ADI
<p>DEVELOPPER L'ECO-DESIGN</p>
ACTIONS D'ECO-DESIGN SUR LES PRODUITS ET SERVICES

HUIT IDEES SIMPLES POUR AMELIORER SON PRODUIT GRACE A L'ECO-DESIGN

1 • Recommandations de matériaux ayant un moindre impact sur l’environnement

Choix de matériaux à faible potentiel toxique (faible émissivité de polluants, colles sans solvant chimique, peintures en phase aqueuse...).

Préférence pour des matériaux à faible “contenu énergétique” c’est à dire n’ayant pas exigé de grandes quantités d’énergie dans leur cycle de fabrication et de transport.

Réductions de poids pour diminuer l’impact énergétique du transport lors des livraisons.

Utilisation de matériaux facilement recyclables ou dont la filière de recyclage est bien établie. Préférence pour des matériaux à faible impact sur les émissions de CO2.

"… les efforts de conception sont parfois visibles pour le consommateur, par exemple la réduction du packaging ou la suppression des sur-emballages. Parfois employer un matériau plus résistant permet d’économiser une grande quantité de matière première, comme pour une bouteille d’eau qui passe de 42 g à 27 g !"
Source ADEME

2 • Réduction des quantités de matières premières utilisées

Utilisation de matériaux à meilleure performance à volume égal.

Optimisation des profils et formes pour diminuer les volumes des matériaux mis en oeuvre.

Diminution du volume de chutes non réutilisables par un meilleur dessin des pièces à réaliser en fonction des surfaces et volumes des matériaux de base.

"La réduction du volume d’un pack de 4 kg de 4 doses de sel régénérant permet d’économiser 70 g d’emballage par unité de vente, soit 66 tonnes de matière par an. La réduction du volume du pack a également permis d’économiser 25 000 km par an entre le site du cartonnier, celui du site de conditionnement et les entrepôts du distibuteur, chaque palette pouvant transporter 12 % de produits en plus."
Source ADEME

3 • Optimisation des techniques de production

Choix de procédés économisant l’énergie, réduisant les transferts, ne nécessitant pas de traitements de surface complémentaires.

Réduction du volume de rebuts par des dimensionnements tendant à supprimer les chutes non réutilisables.

Réduction ou suppression des pollutions induites, pour les employés et pour l’environnement

"… sur ce lave-linge, le socle de la machine est une pièce unique en matériau plastique 100 % recyclable, qui remplace à lui seul une trentaine de pièces en plastique, métal et caoutchouc."
Source ADEME

4 • Optimisation des emballages et de la logistique

Suppression des suremballages.

Diminution des emballages, choix d’emballages mono-matériau pour faciliter le recyclage.

Utilisation de moyens de transport partagés, de containers récupérables.

Optimisation du rapport contenu/contenant pour diminuer les coûts de transport et de stockage.

5 • Réduction des impacts pendant la durée de vie d’un produit

Réduction des impacts du produit sur l’environnement, en amont de son cycle de vie (élaboration) ou en aval de sa fabrication (usage puis recyclage).

Réduction des consommations énergétiques, réduction de la maintenance par allongement des périodes d’utilisation, choix de consommables plus respectueux de l’environnement.

6 • Optimisation de la durée de vie des produits

Renforcement du lien utilisateurs / produits.

Mettre en adéquation la durabilité, la fiabilité du produit et sa durée de vie commerciale.

Harmonisation des durées de vie des différents composants du produit.

Orientation vers une conception modulaire permettant d’anticiper l’évolution technologique.

7 • Optimisation de la fin de vie des produits

Conception d’un produit réutilisable, entièrement ou en partie.

Adoption de solutions permettant de recycler facilement le produit en anticipant son désassemblage, par dissociation de ses composants et tri sélectif.

8 • Développement de nouveaux concepts

Dématérialisation par la vente d’un service au lieu d’un produit.

Intégration dès l’analyse fonctionnelle des aspects environnementaux.

Optimisation des fonctions au sein du produit ou intégration de nouvelles fonctions pour guider les usages ou la compréhension écologique du produit.