1 LES OBSERVATOIRES SUR LES ÉVOLUTIONS DES PRATIQUES ET USAGES - Déclic Design Guide pour les PME PMI
logo Prospective Design logo ADI
<p>METTRE EN PLACE DES OUTILS DE VEILLE</p>
LES OBSERVATOIRES SUR LES EVOLUTIONS DES PRATIQUES ET USAGES

Une veille pour détecter les évolutions

Dans un contexte où les besoins peuvent, à tout moment, naître, changer, disparaître, la création d’outils de veille et de réflexion est indispensable. Il s’agit, pour développer une démarche prospective et anticiper la demande ou la concurrence, d’effectuer une veille sur les tendances. Il existe des observatoires internationaux, nationaux et régionaux qui publient des observations, bilans et des analyses sur les évolutions de la consommation et des pratiques. Ils sont capables de fournir des études, des sondages, des revues et suivis de presse. Ils organisent également des workshops et des conférences ; diffusent des blogs ou publient des lettres d’information, des rapports d’étonnement, des test de produits, des analyses comparatives, etc.
Certains, comme l’Institut Français du Design repèrent et distinguent des produits sur leur aspect innovant en décernant des prix sur concours ou en attribuant des labels.
Les instituts de sondages et les centres de recherche et d’études publient des études sociologiques quantitatives et qualitatives qui décrivent et décryptent les évolutions des comportements des consommateurs. Enfin des bureaux de style spécialisés dans la chasse aux tendances offrent leurs services soit pour des études sur mesure, soit par la constitution de cahiers de tendances fonctionnant par saisonnalité. Les sources proviennent des quatre coins du monde afin d’objectiver, autant que possible, leurs conclusions.

Une veille dans tous les domaines

Cette collecte d’informations et d’expertises doit aborder tous les domaines du Design (design graphique, design packaging, design industriel, design d’espace, etc...).
Toute évolution dans un domaine traduit un changement de comportement susceptible de se propager dans d’autres domaines. C’est ainsi par exemple que les secteurs du mobilier ou de l’automobile ont souvent été le laboratoire d’études des usages dont les applications se sont vues détournées, dérivées à d’autres secteurs.